Association "Les Clefs de Curemonte" - 19500 CUREMONTE

Météo CUREMONTE

© meteonet
profil du village 05.55.84.05.27

clefs-de-curemonte@orange.fr

facebook.com/clefs.de.curemonte


 
ème visiteur 

DIMANCHE 11 MARS à REILHAC & FONTANES DU CAUSSE (LOT)
 
Encore une belle journée de découvertes !
Nous étions une quarantaine au rendez-vous fixé à Reilhac, un village typique du causse construit autour de son lavoir et de son église romane, dans le département voisin du Lot pour une belle journée de découverte du Causse et des lacs de Saint Namphaise.
Malgré leur nom, ces « lacs de Saint Namphaise » sont de petite dimension.
Il s’agit de mares taillées à l’aide d’outils manuels dans de grandes dalles calcaires compactes, non fissurées. Cela représentait un travail colossal mais nécessaire à la survie du bétail et des hommes, dans une région où l’eau était rare.
Le territoire du Parc naturel régional des Causses du Quercy en compte plusieurs centaines.  
Les 2 balades - 10 km le matin autour de Reilhac, et 6 km l’après-midi près de Fontanes du Causse - ont permis de réunir tous les éléments les plus fascinants du causse du Quercy : murets bâtis en pierres sèches, lavoirs, croix de chemin, travail à ferrer les bœufs, brebis caussenardes, lapiès, lacs de Saint Namphaise, clèdes en bois, chênaies … dans un secteur qui a redécouvert toute la valeur du patrimoine céleste, aujourd’hui bien souvent masqué derrière les lumières de nos villes, grâce à ses nuits les plus noires de France, qui permettent aux villages d’être labellisés « villages étoilés ».
Le midi, le temps du pique-nique a été hébergé dans la salle polyvalente de Lunegarde, gracieusement mis à notre disposition par la Mairie. 
- A ce propos, Mr Yves Sadou, Maire de Lunegarde a indiqué dans la soirée de dimanche être désolé de n'avoir pas pu répondre à nos messages ... un imprévu l'ayant conduit dans un lieu où le réseau de téléphonie mobile n'était manifestement pas disponible ... Il avait bien ouvert la salle le matin à notre intention mais quelqu'un du comité des fêtes est passé par là et a pensé qu'il s'agissait d'un oubli de fermeture !!!! Heureusement, la voisine des lieux, avait bien voulu y remédier !!!
Nous avons pu, de ce fait, comme habituellement partager un très agréable moment à Lunegarde.
-Jean-Claude nous a apporté quant à lui ces précisions concernant le cornouiller mâle rencontré en grand nombre sur le causse : Contrairement à ce que son nom laisse supposer, le cornouiller mâle n'est pas une plante dioïque (à sexes séparés comme le kiwi ou l'ortie). Ses fleurs sont à la fois mâles (étamines) et femelles (pistil). Le nom commun de "mâle" du Cornus Mas provient de la dureté de son bois qui servait autrefois à la confection des flèches pour les hommes d'armes. Vu l'abondance de ce que l'on a cru être des pieds "mâles" nous aurions dû trouver autant de pieds "femelles" pour qu'ils puissent se reproduire ... ce qui n'était évidemment pas le cas !!!!!


https://photos.app.goo.gl/8fJ4bK1rlGzmSYpx2